Le blog de l'Avenue du crédit

Vous aimez notre blog ?

 

N'hésitez pas à le partager !

 

  • Faire une demande en ligne pour un crédit immobilier

    Internet s’il ne donne pas la possibilité de contracter un emprunt immobilier dans son intégralité à distance, rend possible la comparaison des offres disponibles, de simuler le financement et de faire une première demande. Un gain de temps évident et un atout de poids pour trouver un emprunt à un taux intéressant sans avoir à faire de multiples déplacements.

    SIMPLE ET RAPIDE

    Si le crédit à la consommation peut être totalement traité en ligne, les prêts immobiliers imposent des rendez-vous en agence, des échanges de documents et de correspondances liés au montant concerné et aux garanties indispensables. Mais internet permet de prendre contact, depuis le confort de son domicile aux horaires auxquels on est disponible, un nombre important de sociétés spécialisées et d’établissements bancaires. Des contacts qui donnent la possibilité de faire jouer la concurrence et après avoir fait une première demande, d’avoir l’accord de principe rapidement.

    UN PROCESSUS EN QUATRE ETAPES

    Dès lors que vous connaissez le montant de la somme que vous devez emprunter, ce qui correspond généralement à la signature du compromis de vente, les démarches par internet peuvent être effectuées

    Un processus très simple qui nécessite 4 étapes principales

    1- Le formulaire de rappel

    Ce formulaire est présent sur toutes les plateformes en ligne des sociétés de crédit. Vous allez y faire une description de votre projet immobilier, de votre profil, y indiquer le budget qui vous est nécessaire et enfin réaliser une simulation. Il est logique que vous n’obtiendrez la réponse que si vous avez bien complété l’ensemble de vos coordonnées.

    En effet, le résultat de la simulation ne vous est donné que si vous acceptez d’être contacté par un conseiller de l’établissement en question.

    Lire la suite

  • Est-il possible d’acheter un logement sans apport personnel ?

    De nos jours, un projet immobilier est réalisable pour tous, y compris ceux qui ne sont pas arrivés à se constituer une épargne. Un état de fait qui a beaucoup changé, quand voilà quelques années, seuls les titulaires d’un pécule de côté pouvaient espérer acheter un logement.

    L’APPORT PERSONNEL QU’EST-CE QUE C’EST ?

    Il s’agit d’une somme d’argent dont l’acheteur dispose et qui participera à l’achat du projet immobilier. L’emprunt immobilier représentera alors la partie manquante du financement pour réunir l’intégralité du prix de la vente.

    Il s’agit le plus souvent d’une épargne personnelle issue d’économies ou de la revente d’un autre bien immobilier, voir dans certains cas d’un héritage ou encore du prêt à taux zéro.

    A savoir :

    Les frais de notaire qui représentent à peu près 3% du prix de l’acquisition pour le neuf et de 7% pour l’ancien, sont souvent réglés à l’aide de cet apport personnel.

    EVITER LE NON REMBOURSEMENT

    C’est généralement un apport personnel de 10 à 20% qui est demandé par l’établissement prêteur afin de se garantir contre le risque de non remboursement. De plus, si l’emprunteur parvient à fournir cette somme, la banque lui proposera éventuellement des prêts à des conditions intéressantes. En effet, le coût total de l’emprunt immobilier ainsi que le nombre de ses échéances mensuelles, sont directement liés au montant du capital emprunté. Plus celui-ci est élevé, plus le crédit sera long ce qui en augmente le coût.

    COMMENT EMPRUNTER SANS APPORT ?

    Si l’emprunteur ne dispose pas de cet apport, les banques tiennent à s’assurer qu’il est solvable en demandant un certain nombre de renseignements avant de lui fournir un accord pour le prêt demandé.

    Lire la suite

  • Tout connaître sur le crédit immobilier avant de le souscrire

    Il est important de bien choisir son emprunt immobilier avant de se lancer dans l’aventure, au risque d’avoir un prêt très long, qu’il s’agisse d’un achat ou de la construction de son logement.

    POUR QUEL ACHAT SOUSCRIRE UN PRËT IMMOBILIER ?

    Un prêt immobilier a pour but de financer :

    • la construction d'une habitation.

    • l'achat d'un logement aux fins d’être habité ou encore pour un usage mixte c’est-à-dire habitation et exercice professionnel.

    • l'acquisition d'un terrain pour y construire un logement.

    • des travaux de rénovation dont le coût est supérieur à 21.500 €.

    A savoir :

    Lorsqu’un emprunteur se voit refuser son offre de prêt alors que le bien a déjà été acheté, la vente sera annulée. Dans ce cas l’acompte, les frais d’agence et tous les frais qui ont été versés en amont lui seront remboursés.

    PENSEZ A NEGOCIER

    Avant de se voir contraint de rembourser un emprunt et d’avoir à faire face à des échéances sans fins, il est essentiel de bien négocier son emprunt en amont. Les points à ne pas négliger sont :

    -Le taux du prêt dont les mensualités seront la conséquence directe du taux appliqué. Il faut donc prêter une grande attention à ce taux qui peut être fixe, variable ou révisable.

    -l’assurance obligatoire du prêt qui est incontournable et permet de se garantir en cas de maladie ou de décès. Mais l’emprunteur n’est pas contraint de souscrire cette assurance auprès de l’établissement prêteur, dans le cas où il trouverait une meilleure offre auprès d’un autre organisme. Il faut également bien lire les clauses souvent écrites en tout petit qui mentionnent les cas qui ne sont pas couverts.

    -Les indemnités de remboursement anticipé qui sont appliquées pour certains crédits, si l’emprunteur souhaite rembourser son crédit avant son terme. Des conditions à négocier avant de signer l’emprunt.

    Lire la suite

  • Le compte épargne-temps pour convertir ses congés en euros

    C’est la Loi Aubry sur les 35 heures qui a mis en place et développé le compte épargne temps (CET).  Ce compte souvent méconnu de nombre de salariés, leur permet d’y placer leurs congés non pris mais qu’ils ne souhaitent pas perdre. Voici comment retrouver ces congés et les convertir en euros bien utiles !

    QU’EST-CE QUE LE COMPTE EPARGNE TEMPS  ?

    Peu de salarié ont connaissance du compte épargne temps qui a été mis en place et développé depuis la loi Aubry sur les 35 heures. Il permet, selon le choix du salarié, d’y placer à l’abri ses jours de RTT (réduction du temps de travail) mais également ses primes, son treizième mois voire même la cinquième semaine de congés payés. Une cagnotte que le salarié peut valoriser tout au long de sa carrière et au plus tard le jour où il quitte l’entreprise.

    VALORISER LES CONGES NON PRIS

    Ce compte CET a pour objectif de répondre à une demande des salariés désireux de ne pas perdre leurs congés non pris pour quelle que raison que ce soit. René Thomas, membre du club de l’épargne salarial expliquait que ce compte épargne temps est le plus souvent utilisé afin d’aménager les fins de carrière. Ainsi certains salariés y ont recours pour travailler à mi-temps sans perdre de salaire ou bien encore avant leur départ de l’entreprise tout en conservant leurs revenus. Au niveau fiscal, le salarié se voit appliquer un différé d’imposition, les sommes ou jours placés sur le CET ne seront pas fiscalisés car soumis à l’impôt dès leur récupération.

    UNE FLEXIBILITE POUR LES ENTREPRISES

    Les entreprises apprécient tout autant ce compte emploi temps car il leur permet une certaine flexibilité de gestion des jours de repos supplémentaires liés aux 35 heures. Elles doivent cependant veiller à respecter l’obligation de passer des provisions comptables afin que le salarié ait la garantie de percevoir sa contrepartie dès lors qu’il partira de l’entreprise.

    Lire la suite

  • Que faire si votre banque décide de fermer votre compte bancaire ?

    C’est le Crédit Mutuel qui dernièrement a décidé de manière unilatérale, la fermeture du compte bancaire d’une association. Ce genre de décision peut concerner un particulier. Est-ce abusif ? voici quelques éléments de réponse.

    C’est donc une association qui a vu son compte bancaire fermé par le Crédit Mutuel. Une décision dont elle a été informée par simple lettre recommandée. La raison serait une collecte d’argent dont la destination semblait contestée ou à défaut contestable, à savoir le financement d’une action ayant pour but de « contrecarrer les bateaux » des ONG, d’après les explications de l’association concernée. Une décision qui n’est pourtant ni illégale ni abusive.

    POUR QUELLE RAISON CLOTURER VOTRE COMPTE ?

    La banque a le droit, tout comme son client, de demander à clôturer un compte bancaire  pour le motif qu’elle souhaite et juge motivé. Cette décision peut sembler naturelle pour un compte inutilisé, mais risque d’être étonnante lorsqu’il s’agit d’un compte en cours de fonctionnement qui de plus, ne présente aucun dysfonctionnement ou anomalie.

    Pourtant cette décision est légale, notamment si le compte est utilisé à des fins jugées répréhensibles, ce qui fut le cas de l’association client du Crédit Mutuel dont il est question au début de cet article.

    Le plus souvent, la clôture d’un compte sur décision de l’établissement bancaire, intervient malgré, suite à une mauvaise gestion avec des découverts à répétition, des défauts de paiement ou des chèques impayés.

    PAS DE JUSTIFICATION NECESSAIRE

    Lorsque la banque décide de clôturer un compte bancaire, elle n’a, tout comme son client qui souhaite la quitter, aucune justification à produire. Seule exception à cette règle, si le compte a été ouvert dans le cadre d’une procédure appelée « de droit au compte ».

    Lire la suite

  • Les banques freineraient les renégociations de crédit immobilier

    Les titulaires d’emprunt immobilier sont de plus en plus nombreux à renégocier leur prêt et représentent aujourd’hui plusieurs milliers d’emprunteurs. Cependant, d’après UFC-Que choisir, les banques ne sont pas toujours coopératives dans cette procédure.

    Les banques n’encouragent pas la renégociation des prêts immobiliers

    Les taux d’intérêts qui restent au plus bas, encouragent nombre d’emprunteurs à renégocier leurs crédits immobiliers. Une procédure qui leur permet de réduire leurs échéances mensuelles ou de raccourcir la durée de leur crédit. Mais une étude récente de l’association de défense des consommateurs UFC-Que choisir, dénonce l’attitude des banques qui tente de décourager leur client d’avoir recours à cette renégociation, car la méthode représente un coût important pour elles. Et pour ce faire, les établissements bancaires argumentent des délais trop longs et multiplient les frais. Il semblerait donc que tout soit fait par les banques pour que les renégociations n’aboutissement pas.

    LES AVANTAGES DE LA RENEGOCIATION

    Il existe deux possibilités pour réaliser des économies dans le cadre d’un emprunt immobilier.

    Soit renégocier sont prêt, ce qui consiste à revoir les conditions de cet emprunt avec la banque ; soit racheter le crédit en contractant un emprunt auprès d’un autre établissement bancaire. Le rachat engendre des frais conséquents représentant environ 3% du capital restant dû, il n’est donc intéressant que si l’emprunteur n’est encore que dans la première partie du remboursement de son prêt et que le taux est supérieur à au moins 0,7% par rapport à celui proposé par une banque concurrente.

    Lire la suite

Bienvenue sur Avenue du crédit

Tout savoir sur les crédits, prêts et bien plus !

Recevez tous nos conseils  en vous inscrivant à  la Newsletter